3 nov. 2013

Cellulaire Stephen King

Dans le cadre du challenge Halloween


 nous avions décidé de faire un petit billet spécial King (Stephen de son prénom) ! Comme tu peux le constater vu que c'était prévu hier, je suis carrément à la bourre. Oui, mais je ne pouvais pas se laisser finir le challenge Halloween (Snif déjà la fin..) sans te parler de mon auteur fétiche... Alors j'ai bien réfléchi... Quel livre ou adaptation de SK allais-je bien pour voir te présenter ? J'ai d'abord pensé à Rose Red (étant donné que j'ai aussi loupé le rendez-vous sur la maison hantée...) mais pas le temps de regarder 4 h de téléfilm... J'ai ensuite songé à Shining, un classique de King, qui paraissait logique à te présenter puisque je suis en train de lire Docteur Sleep, qui n'est autre que la "suite" ... Oui, mais non... Mes yeux se sont ensuite posés sur mes BD adaptés de La Tour Sombre... et puis je me suis dis que je les gardais pour le challenge Halloween 2014 ^^ Je voulais un Stephen King qui "sonne" vraiment Halloween et qui soit assez récent... Comme ces temps, je suis en mode "fin du monde, invasion de créatures mutantes (zombies ou vampires, c'est au choix ^^ Je te parle de vampires mutants bientôt d'ailleurs ! )" mon choix c'est finalement arrêté sur Cellulaire !






   Nous sommes le 1er octobre, il est 15h. Clayton Riddel est un homme heureux, il vient de vendre sa première BD, il a acheté un cadeau à son ex-femme le cœur plein d'espoir, il pense à son fils... A 15h03, tout s'effondre : des gens, qui quelques minutes auparavant parlaient tranquillement (ou moins tranquillement) à leurs proches avec leurs téléphones portables, semblent pris d'une folie meurtrière. Ils se jettent les uns sur les autres, sur les passants, les animaux, mordent comme des bêtes enragées... En quelques minutes, le monde a changé...
Comment Clay va-t-il s'en sortir ? Retrouvera-t-il sa famille ? Ces gens, devenus des créatures sanguinaires, redeviendront-ils « humains » ?






   Cellulaire, est un King tout particulier ! Des créatures fantastiques, monstrueuses, il y en a pas mal dans son oeuvre... mais des zombies... c'est une première ! (Bon tu vas me dire que ce n'est pas exactement des zombies ? Non, c'est vrai,  mais quand même, ça y ressemble beaucoup !) Et puis c'est un roman qui te fait regarder ton téléphone portable d'un autre œil...et ça, il faut le faire quand même ^^
SK réussit (j'ai envie de dire : comme d'habitude quoi) à monter une histoire inquiétante, carrément flippante à certains moments. Il place le petit détail exactement au moment où il le faut pour que l'angoisse monte (la petite basket Nike me hantera toute ma vie...!), il crée une atmosphère particulière qui donne réellement l'impression au lecteur d'être non seulement embarqué dans l'histoire mais d'en faire partie. Je veux dire par là qu'il crée des personnages auxquels on ne peut que s'attacher et s'identifier, à tel point qu'on fait attention de ne pas fermer le livre sur une page où ils sont en mauvaise posture...Si, si je te jure ! Bref, dans Cellulaire, on est avec Clay au moment où tout se déclenche, on assiste vraiment avec lui à ce qui se passe dans la rue, on voit vraiment les gens devenir enragés... et on ne peut donc que le suivre jusqu'au bout. (Je ne suis pas sûre d'être très claire, j'ai du mal à exprimer ce que je veux dire...désolée !)

Mais ce qui fait vraiment la force de ce livre, c'est l'histoire humaine qui y est contée. Comme l'a si bien dit Romanza dans son billet sur Simetierre ( Il est ici, va vite le lire!! Elle a trouvé exactement les bons mots !! ), la particularité de King c'est bien de parler d'humanité. Toi qui ne connaît Stephen King que de réputation, tu auras peut-être du mal à nous croire, tu penses peut-être que SK c'est "juste" de l'horreur... ? C'est bien plus que ça. Ce qui est angoissant justement dans ses livres c'est qu'il parvient à faire ressortir nos peurs originelles, les plus primaires, tout en mettant à nu nos comportements humains, nos pensées... Il n'y a pas de terreur gratuite chez King... Cellulaire donc, nous présente "tout simplement" des hommes qui tentent de se sortir d'une situation apocalyptique : en se serrant les coudes ou en se tirant dans les jambes, au choix. Eh oui, comme dans la vraie vie... Mais l'humain est aussi bien présent chez les « zombies » en question, trop présent pour ne pas nous faire flipper... Lorsqu'il les décrit il dit d'ailleurs « l'homme », « la femme » pas « le zombie » ou « la créature ». D'ailleurs, je parle de "zombies" parce que c'est à ça que l'histoire ressemble : à une invasion de zombies. Mais si je ne dis pas de bêtise (voilà quelques temps que j'ai lu ce bouquin), ces gens ne sont pas morts ! Dans l'absolu, l'état où ils sont pourraient bien être réversible...
Je suis désolée, j'ai beaucoup de mal à exprimer clairement ce que je ressens... il n'est pas facile de parler d'une écriture qui nous touche plus que les autres... Alors je ne t'en dis pas plus... juste que Cellulaire n'est peut-être pas le meilleur Stephen King, non. Mais qu'il en reste un très bon quand même et que tu devrais vite aller le lire si ce n'est pas encore fait !






   Quelques invraisemblances peut-être... (au milieu d'une invasion de zombies, quelle bonne blague ^^)






  L'idée de base en elle-même ( transformer des téléphones en une arme terrible ) est absolument géniale !
   Le style de SK, évidemment...







La toute première page d'histoire (après les citations) :

"La civilisation sombra pour la seconde fois dans l'âge des ténèbres non seulement en s'accompagnant d'un bain de sang, comme on pouvait s'y attendre, mais à une vitesse que même les plus pessimistes des futurologues n'avaient pu prévoir. A croire qu'elle avait guetté le signal de départ. Le 1er octobre, Dieu trônait au Paradis, la Bourse de New York frôlait les 10 140 points, les avions décollaient et atterrissaient à l'heure (sauf à Chicago comme d'habitude). Deux semaines plus tard, le ciel appartenait aux oiseaux et la Bourse était réduite à un souvenir. Pour Halloween, toutes les grandes villes de la planète, de New York à Moscou, n'étaient plus que masses puantes sous un ciel vide, et le monde tel qu'il avait été n'existait plus que dans les mémoires." p.11




Et toi, que penses-tu de Cellulaire et de l'oeuvre de Stephen King en général ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Moi qui n'ai jamais lu de Stephen King je vais surement m'y mettre et c'est grâce à toi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c'est un commentaire qui fait plaisir :-)

      Supprimer
  2. Je ne l'ai pas lu celui-ci, il fait partie des récents il me semble. En tout cas il me tente bien, mais c'est marrant parce qu'il me semble avoir vu un film qui reprenait les mêmes ficelles, trop gore d'ailleurs. Bref, j'ajoute :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il ne date que de 2006 ! Oui, j'ai vu qu'il y avait un film sorti un ou deux ans après le bouquin qui reprend la même idée...Quant à l'adaptation on l'attend depuis un bail...! Bon ben tu commences à avoir pas mal de bouquins à lire à cause de moi :-D

      Supprimer
  3. Je ne connais pas beaucoup son oeuvre. Comme tout le monde, je peux citer une dizaine de titres mais je n'en ai lu que 3. Du coup, le challenge Halloween m'a motivée pour découvrir un peu plus cet auteur. RDV pour l'édition 20141 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quels livres avais-tu lus ? T'avaient-ils plu ? En tous cas j'espère que les prochains titres que tu vas lire te plairont, ça promet de beaux articles pour l'année prochaine ^^

      Supprimer
  4. J'ai adoré aussi ce roman, il parait qu'il y aura bientôt un film adapté du livre.
    J'ai pratiquement tout ses livres à la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui apparemment... mais ça fait déjà un moment qu'on l'attend ! Merci pour ton passage par ici Noisette, bises

      Supprimer
  5. J'en étais restée à "Carrie" (Brrrr...!) et "ça" (avec en cadeau Bonux, une chouette phobie des clowns ^^) mais ton bel article me rappelle qu'il faudrait que je creuse un peu plus l’œuvre de Stephen King !
    P.S : super présentation des livres dans ton blog : bravo :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup, je suis toute émue de te "voir " ici :-)
      "Carrie" reste un grand classique et "Ça" a dû traumatiser pas mal de monde mais avouons-le, les clowns c'est carrément angoissant !! ^^

      Supprimer
  6. Je ne l'ai pas lu mais ton article donne envie! C'est donc que finalement tu en parles bien ;) Le pitch me rappelle un film que j'ai vu l'an passé "Pontypool" où là c'est la radio qui rend les gens dingues... Sympa aussi d'ailleurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Glorifine :-) Je ne connais pas "Pontypool" mais j'ai vu que plusieurs films/téléfilms étaient sortis sur ce sujet...il faut que j'y jette un oeil !!

      Supprimer
  7. Oups, je ne l'ai pas tellement apprécié celui-là. Je m'étais un peu ennuyée. Sinon j'aime beaucoup Stephen King avec: Simetierre, ça, La ligne verte, ce sont mes préférés et plein d'autres qui m'ont laissé de bons souvenirs: Minuit 2, Bazaar, Les Tommyknockers, Tout est fatal, Rage... Il y en a tellement. En ce moment, je suis en train de relire "Salem', je l'avais un peu oublié et voir le téléfilm m'a donné envie de m'y replonger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que j'ai du mal à ne pas apprécier un Stephen King ^^ Et celui-là m'avait aussi beaucoup plu dans le sens où il changeait des plus anciens...mais c'est vrai que maintenant que tu le dis, 'il est un peu "mou" par moment surtout sur la fin !
      La Ligne verte est également un de mes préférés, Simetierre et Salem aussi... Mais celui duquel j'ai le meilleur souvenir reste "La petite fille qui aimait Tom Gordon" !

      Supprimer

Un petit mot de toi ?
(Je réponds à tous tes commentaires ! Si tu veux recevoir ma réponse par mail, il te suffit de cocher la case "M'informer" là en bas ^^)